Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

D-DAY - Le combat pour la liberté

Publié le

Pertuis le 5 Juin 2014

Un peu partout en France, le 70eme anniversaire du débarquement du 6 Juin 1944 sera célébré. Une date historique que jamais personne ne pourra oublier.

C'est dans la nuit du 5 au 6 Juin 1944, que l'armada la plus impressionnante jamais rassemblée, s'est approchée des côtes de Normandie. Plus de 730 bateaux de tout type chargeaient ou remorquaient plus de 2500 engins de débarquement, escortés par près de 600 navires de guerre. Les bombardiers larguèrent leurs cargaisons sur différentes plages, permettant ainsi aux troupes de pénétrer à l'intérieur des terres, au prix de violents combats avec l'ennemi. Ce fut le cas sur les plages de Utah Beach et Omaha Beach avec les troupes américaines, Gold Beach avec les troupes britanniques, Juno Beach avec les troupes canadiennes et britanniques et Sword Beach avec les troupes britanniques et françaises. N'oublions pas pour autant les troupes alliées polonaises, tchécoslovaques, néerlandaises, belges et norvégiennes. Tous ces combattants ont participé au débarquement en Normandie, sous le nom de code "Overlord" commandé par le général américain Eisenhower. Le 5 Juin 1944, vers 23h, un incendie s'est déclaré dans un bâtiment en face de l'église à Sainte Mère l'Eglise. Pompiers et population tentèrent de maîtriser le feu sous la surveillance de soldats allemands en arme. Tout à coup, les mitrailleuses ennemies se déchénèrent. Le ciel nocturne était alors rempli d'avions, desquels sautèrent 150 000 parachutistes sur le village. Il s'agissait de soldats de la 82eme division aéroportée US et de la 101eme division aéroportée. L'un de ces parachutistes, John Steele, emporté par son parachute, resta accroché au clocher durant plus de deux heures. La prise de contrôle de la ville a eu lieu à 4h30. Sainte Mère l'Eglise a été la première ville de France à être libérée par les airs.

Un autre parachutiste engagé dans la bataille, le Caporal Emile Bouétard, un breton, fut tué au combat entre minuit et 1 heure à Plumelec (Morbihan). Il fut probablement le 1er mort du débarquement qui fit près de 11 000 morts. Il faudra encore 11 mois de combat, avant que l'Allemagne ne capitule.

J.Jacques GARNIER

l

D-DAY - Le combat pour la liberté
D-DAY - Le combat pour la liberté
D-DAY - Le combat pour la liberté
D-DAY - Le combat pour la liberté
D-DAY - Le combat pour la liberté
D-DAY - Le combat pour la liberté

Commenter cet article